Photothérapie

Principe :

La photothérapie consiste à exposer l’enfant à une lumière dont les photons générés soient proche du spectre absorbé (420-490nm). La bilirubine est transformée sous forme hydrosoluble non toxique. Le spectre lumineux correspond aux lumières bleues-vertes.

Résultat de recherche d'images pour "spectre lumière"

Il n’est pas utile de faire un traitement préventif de photothérapie pour éviter l’ictère : s’il n’y a pas de bilirubine, le traitement n’aura aucun effet.

L’efficacité du traitement dépend de :

  • Du spectre lumineux utilisé
  • De la puissance de sortie de la lumière
  • De la distance de la lumière par rapport au nourrisson
  • La surface du nourrisson exposée

Risques :

Instabilité thermique :

  • Hyperthermie :
    • Liée à la chaleur dégagée par les tubes de photothérapie
    • Surveillance de la température corporelle chaque 2h !
    • Ajustement des dépenses caloriques si besoin (car il y a une élévation des dépenses caloriques)
  • Refroidissement :
    • Surtout si l’enfant est en berceau
    • Possibilité de l’installer sur une table de réanimation
    • Attention au Bilisoft : les fibres optiques ne chauffent pas !

Déshydratation

  • Pertes d’eau insensible par la peau !
  • Perte d’eau par les selles liquides
  • Perte d’eau par augmentation de la fréquence respiratoire
    • Contrôler l’humidification de l’incubateur
    • Surveillance de l’état d’hydratation : diurèse cible de 2ml/kg/h
    • Assurer un apport liquidien suffisant
      • Peser les tétées !
    • Surveillance de la courbe de poids
    • Gazométrie pour suivre le sodium

Modification du transit :

  • Selles plus fréquentes, molles et verdâtres
  • Transit intestinal accélérer
    • Surveillance du transit (quantitatif et qualitatif)
    • Surveillance de l’abdomen

Lésion de la rétine :

  • Risque de kératinite
  • Risque de conjonctivite lié au bandeau oculaire
    • Enlever les protections lors des soins
    • Surveillance de rougeur, écoulement anormal
    • Soin de prévention au sérum physiologique
    • Utilisation de la lumière blanche et de la lumière bleue (la lumière blanche sert à limiter l’irritation des yeux)
    • Protection des yeux, même avec le Bilisoft

Stérilité masculine :

  • Synthèse anormale de gonadotrophine
    • Protection systématique par des couches chez les garçons !

Inefficacité malgré la photothérapie :

  • Exposer le maximum de surface corporelle :
    • Enlever le brassard à tension, la couche (si c’est une fille), le bracelet d’identité, bien placer le coussin de positionnement
  • Observer la coloration de l’enfant
  • Contrôler l’espace entre l’enfant et la lampe de photothérapie (entre 35 à 50cm)
  • S’assurer de l’efficacité de la lampe (compteur d’heures, révisions etc.)
  • Contrôler les valeurs de bilirubine au laboratoire en cas de doute
  • Alimentation précoce de l’enfant
  • Utiliser des draps blancs (car réflecteurs)

Autres risques :

  • Apnées plus fréquentes chez les nouveau-nés de fiables poids :
    • Surveillance respiratoire, coloration, signes de SDR
  • Hémolyse : photosensibilisation érythrocytaire (effet paradoxal)
    • Surveiller les pétéchies, saignements
  • Apparition cutanée :
    • Brulure cutanée
    • Surveillance cutanée : érythème par réoxydation de la mélanine
  • Thrombocytopénie :
    • Surveiller les pétéchies, saignements
  • Irritabilité :
    • Informer les parents du risque d’irritabilité
    • Contenant

Perturbation de la relation parents-enfant :

  • Expliquer aux parents que :
    • L’ictère peut être physiologique (si c’est le cas)
    • La photothérapie sert à traiter l’ictère, mais ce ne sont pas des ultraviolets !
    • L’enfant est nu, mais il n’aura pas froid
    • On effectue un contrôle régulier de la bilirubinémie par prise de sang capillaire
    • La durée du traitement dépend de son évolution
    • Effet rebond possible : un arrêt n’est pas forcément définitif
    • Comportement de l’enfant : agitation, fatigabilité, signes de stress
    • Protection des yeux nécessaire
    • Allaitement et prise dans les bras possible 1h maximum avec le bilisoft
    • L’aspect des selles peut changer

Appareils de photothérapie :

  • Néoblue :

    • Bande étroite de lumière bleue
    • Utilisation avec un berceau/lit Dragger/couveuse
    • La lampe est prévue pour 10’000h en réglage faible et 4’000h en réglage fort
    • La virgule clignote quand le minuteur défile
    • Distance de 30cm à respecter entre la lampe et l’enfant
    • Conduits de ventilation à l’arrière de l’enceinte lumineuse
    • Contrôle tous les 6 mois de la vérification de l’intensité
    • Nettoyage du filtre d’aération 1*/mois
  • Bilisoft

    • Elle utilise un générateur de lumière, et une natte lumineuse à fibres optiques amovibles
    • Une housse plate ou rembourrée doit être utilisée
    • Il faut protéger les yeux de l’enfant
    • Changer le module de LED toutes les 8’000 à 10’000 heures
    • Indicateur de surchauffe avec un voyant rouge
  • Giraffe sport PT Lite (Ohmeda)

Résultat de recherche d'images pour "Giraffe Spot PT lite"

    • Ampoule aux halogènes métalliques
    • Fibre optique souple qui transmet la lumière de la lampe à la lentille
    • Compte horaire : changer l’ampoule après 2’500h d’utilisation
    • Voyant rouge si l’appareil surchauffe
    • 38cm au minimum d’espace entre la lentille et l’enfant
  • Lampe Medela sur pied
  • Lampe intégrée à la table radiante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code