Prise en charge infirmière d’une greffe hépatique (Chech-list)

Organe donneur = problèmes :

  • Rejet
  • Infection
  • Sutures d’artères, de veines = risque de lâchage de suture, ou de thrombus
  • Problème de la taille du foie et des vaisseaux
    • Foie entier
    • Ou split

Intervention digestive :

  • A jeun : alimentation parentérale
  • Aspi 15/15 :
    • Surveiller l’aspect, le pH, la quantité
    • Compenser au besoin
  • Reprise de transit
  • Bruits abdo
  • Pression abdominale
  • Echographie : surveillance des flux artériel, de la veine porte, des flux rénaux
  • Surveillance du drain :
    • Compensation 1 :1 de PFC en cas de pertes excessives
    • Aspect et quantité des rendus
  • Réalimentation
  • Ne pas toucher le pansement jusqu’à 21j
  • On peut avoir de l’ascite : si le foie reçu est un split, il peut suinter un exudat avec des protéines, et ça donne de l’ascite. L’enfant peut avoir de l’ascite en amont, en cas d’hypertension portale. Dans ce cas, le système lymphatique qui est censé drainer cet excès de liquide est débordé.

Sutures et anastomose :

  • Le patient a des cibles de tensions définies
  • Le patient doit être dans ses cibles de tensions
    • En cas d’hypertension ou d’hypotension, on doit contextualiser les valeurs de la tensions (enfant calme ? Algique ? Effet du lasix ? etc., effet des médicaments)
  • Surveillance du remplissage avec la PVC (cible 8-12mmHg)
  • Surveillance du BHU et de la diurèse
  • Hémoglobine souhaitée plutôt basse et au-dessus de 70g/l pour éviter l’hyperviscosité
  • Héparine et prostine à administrer (si possible en amont)

Tacrolimus 6h après le bloc :

  • Vérifier la reprise de la diurèse
  • Il ne s’administre pas par la sonde
  • Clamper l’aspi gastrique (et la gastrostomie) une heure avant et une heure après

Évaluation neurologique de l’enfant :

  • Glasgow
  • Stade de l’encéphalopathie
  • Score de sédation et d’analgésie
  • Demander aux parents comment ils trouvent leur enfant

Prise en charge respiratoire :

  • Il faut retirer le tube le plus vite possible pour limiter le risque d’infection
  • On peut avoir un problème de compliance à cause de la pression abdominale
  • On peut avoir une parésie diaphragmatique, car pour rentrer le foie dans le corps, on écarte par moment le diaphragme, ce qui peut le léser. On ne peut pas le voir, sauf si l’enfant est en aide inspiratoire, ou si on met l’enfant au ballon, on verra une asymétrie thoracique. L’enfant extubé n’arrivera pas à maintenir un bon volume courant. Dans ce cas, il faut soit donner une VNI, soit réintuber. Parfois, il faut réintervenir et faire des plicatures pour retendre le diaphragme.

Infections :

  • Elle peut être liée à l’organe du donneur
  • Infections nosocomiales
  • Plus d’isolement protecteur nécessaire, ils sont en précautions standard. Mais les mesures de base appliquées doivent être rigoureuses !
  • Bactéries, champignons, virus
  • Si l’enfant sort de la chambre, il doit porter un masque
  • Soins dentaires et d’hygiène de base, vérifier la présence de muguet
  • 1 bouteille d’eau par 24h. Préférer de petites bouteilles d’eau

Signe de rejet :

  • Hyperthermie
  • Inflammation
  • Teint ictérique
  • Zone du foie indurée
  • Problème neurologique
  • Douleur
  • Bilans biologiques perturbés
  • CRP élevée, PCT basse

On fait une surveillance de la pression abdominale pour contrôler que la pression abdominale ne soit pas trop élevée. On veut éviter un syndrome hepato rénal avec une compression des artères rénales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code