Ventilateurs d’HFO

Le Sensormedics :

On utilise deux modèles dans le service :

  • 3100 A : Destiné au nouveau-né
    • Le centrage du piston permet le déplacement des socillations maximal
    • Oxymétrie
    • Pression limitée à 50cmH2O
    • Limite de pression (en bleu)
    • La pression maximale est seulement une limite sonore !

  • 3100 B : machine adulte
    • Pression limitée à 60cmH2O
    • Grandes amplitudes

Le ventilateur ne mesure pas les volumes courants, ni les volumes minutes, ni la DCO2, ni les courbes. Pour les obtenir, il faut ajouter le Florian.

La machine possède différentes valves de pression :

  • Transparente : elle mesure la pression dans les voies proximales
  • Vert : soupape de commande de pression. Elle régule le débit pour obtenir la pression souhaitée
  • Bleu : soupape de limitation de pression. C’est une sécurité personnalisée, réglée à la pression du patient. Elle protège le patient en cas de surpression accidentelles au sein du circuit patient
  • Rouge : soupape de décharge : c’est une sécurité standard

La machine possède également des alarmes :

  • Alarmes de mises en gardes :
    • Paw max (en rouge)
    • Paw min (en rouge)
    • Aucune de ces deux alarment n’entraine une réaction au niveau de l’appareil. Seul les témoins visuels et sonore vont s’allumer.
  • Alarmes de sécurité :
    • L’alarme de sécurité « <20% de la paw max définie » s’active également en fonction de la Paw Max réglée (en bleu)

    • Paw>50cmH2O est une alarme prédéfinie
    • Si l’une des alarmes de sécurité se déclenche, l’oscillateur s’interrompt (mais pas le débit de base) et la soupape de décharge ouvre le circuit patient à la pression atmosphérique
    • En cas d’urgence, la soupape de décharge permet d’éviter :
      • Une hyperinflation dans les poumons et une baisse du débit cardiaque due à la pression élevée soutenue dans le circuit patient
      • Une atélectasie résultant d’une pression négative dans le circuit patient
    • Les alarmes de sécurité ne peuvent uniquement être réinitialisé en appuyant sur la touche Reset une fois que la condition de l’alarme a été corrigée

  • Alarmes de sécurité spécifique :
    • Sur le Sensormedics 3100A, il est possible d’établir une limite de pression moyenne spécifique si la pression désirée se situe entre 10 et 45cmH20. Il faut :
      • Régler la pression désirée (en vert)
      • Puis ajuster la limite (en bleu)

Avant une mise en route de l’appareil, il doit être vérifié selon les instructions :

Attention, l’appareil ne possède pas de batterie ! La pile sert uniquement à avertir l’utilisateur que la machine n’est plus sur secteur et quelle ne délivre plus de ventilation !

Le HFO Fabian :

On peut l’utiliser comme ventilateur néonatal (<10kg) ou comme ventilateur pédiatrique (entre 10 et 30kg).

Il réalise un auto-test au démarrage.

Le Fabian HFO nécessite des calibrations :

  • Capteur de débit lors de la mise en route, et à répéter 1*/jour
  • Oxygène : automatique (1*/jour) ou manuel

Sa batterie permet de tenir 2h30 en ventilation conventionnel ou 1heure en HFO (avec des amplitudes maximales à 60).

Les oscillations ne sont pas créées par un piston comme sur le Sensormedics, mais par une impulsion de gaz sur le circuit inspiratoire.

Attention au montage de la valve expiratoire (TOP vers le haut).

L’appareil mesure :

  • Le volume courant et le volume minute
  • La DCO2
  • Les fuites
  • Les courbes : pression, volume, débit

L’appareil possède plusieurs options :

  • Flush d’O2 : pendant 120s, ou moins s’il est arrêté manuellement, l’appareil délivre d’avantage d’oxygène (selon notre réglage)
  • Standby : pendant 2min ou arrêt manuel. Il ne faut pas utiliser cette fonction pour les aspirations, car l’appareil ne reconnait pas la reconnexion au tube
  • Inspiration manuelles (en ventilation conventionnelle) : 2 à 10 secondes, intervalle de 200ms entre 2 inspirations manuelles
  • Volume garanti (en ventilation conventionnelle) : avec définition d’une pression maximale. Similaire à la VCRP du Servo I

Le SLE 5000 :

Résultat de recherche d'images pour "SLE 5000"

Il peut être utilisé chez l’enfant de 400g à 20kg.

Le SLE 5000 nécessite des calibrations :

  • Capteur de débit : lors de la mise en route, et 1*/jour
    • Le capteur doit être changé et recalibré au besoin (« capteur sale »)
  • Oxygène : calibration automatique

Sa batterie permet de tenir une heure en ventilation conventionnelle, moins en HFO

Un débit fixe de gaz frais est administré (8L/min) plus un débit d’ajustement

Les oscillations sont créées par l’impulsion de gaz sur le circuit expiratoire.

En HFO, il faut bien utiliser le restricteur (bitognot jaune) sur le circuit inspiratoire !

L’appareil mesure :

  • Le nombres d’oscillations
  • Le volume courant expiratoire et le volume minute
  • La DCO2
  • Les fuites
  • Les courbes : amplitudes de pression des oscillations, volume, débit.
    • Il n’y a pas de courbe instantanée de pression moyenne, il faut aller dans le menu tendances pour ça

Réglage des alarmes :

  • La pression moyenne :
    • Le réglage est automatique (selon la Pression moyenne réglée) à +/-5mbar
    • Cette alarme n’est pas visible à l’écran
  • Alarme de « pression basse » : c’est une alarme de mise en garde
  • Alarme volume courant : le réglage est manuel et doit être fait obligatoirement (en prend comme référence le volume courant expiratoire Vte mesuré chez le patient). L’alarme de mise en garde est visible sur l’écran :

  • Alarme des pics de pression : c’est une alarme de mise en garde, visible à l’écran. Le réglage est manuel sur les pics de pression, ou automatique (10mbar au-dessus et en dessous des pics de pression
  • Alarme « pression élevée » : c’est une alarme de sécurité, non visible sur l’écran. Lorsque le seuil d’alarme supérieur est atteint (plus de 5mbar sur la limite d’alarme supérieure), l’appareil interrompt momentanément les gaz pendant 6 secondes, puis l’appareil redémarre en HFO si le problème est levé
  • Toute modification de réglage de la pression moyenne ou des deltas de pression entraine un ajustement automatique des alarmes de delta de pression !

L’appareil dispose de plusieurs options :

  • Passage en ventilation conventionnel si besoin
  • OHF+Ventilation conventionnelle : c’est un mode combinant la HFO pendant la phase expiratoire, ou pendant la phase inspiratoire et expiratoire, d’une ventilation à fréquence fixe et pression limitée en mode VC

  • Standby : pendant 90s ou arrêt manuel (même touche). En HFO, si on souhaite ausculter le thorax du patient ou son cœur, le mode standby peut être activé. Cela arrêtera l’OHF, mais maintiendra la pression moyenne des voies aériennes.
  • Courbes de tendance : FiO2, DCO2, volume courant expiratoire (Vte), pression moyenne, pression minimale et maximale des amplitudes

La ventilation par HFO en pratique :

Avant le démarrage de la HFO :

  • Calibrer le respirateur (et parfois l’oxymètre)
  • Réglage des paramètres et des alarmes

Circuit patient :

  • Absence de coude et de siphon
  • Circuit dans le prolongement (piston centré)
  • Absence d’eau dans les tuyaux (vider le piège à eau)
  • Vérifier le réglage de l’humidificateur et présence d’eau
    • Température de l’humidificateur à 40°c-3°c

Perméabilité des voies aériennes :

  • Vibrations symétriques du thorax
  • Les bruits pulmonaires et cardiaques sont peu ou pas perceptibles
  • Contrôle de la fixation du tube endotrachéal
  • Aspirations endotrachéales argumentées, sans reprise au ballon
  • Déconnexion non recommandée : dérecrutement pulmonaire

Confort du patient :

  • Echelle de comfort Behaviour

Respiration spontanée :

  • A évaluer
  • Alarme du moniteur activée avec un minimum à 5

Critères d’extubation néonatale :

  • Paramètres :
    • Pression moyenne <10cmH2O
    • Amplitudes basses
  • Ventilation spontanée
  • Stabilité respiratoire (si déconnection)
  • Absence de signe de détresse respiratoire
  • Absence de syndrome apnée-brady-désat
  • Besoin en FiO2 < 30-40%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code